RESPIRER

Voilà un mot qui ne manque pas d’air et qui m’inspire.

Ma pensée, ainsi oxygénée, peut alors vous livrer l’essence de ce mot, trop souvent oubliée.

Ce verbe, dont la simplicité n’a d’égal que l’essentiel qu’il révèle, souffle sur nous du premier… au dernier jour de notre vie.

Compagnon fidèle de nos émotions,
il se pose quand on s’expose à la douceur d’un moment,
il halète quand on se hâte ou qu’une peur nous épate,
il nous ressource quand on prend conscience de lui,
il se rythme quand nous donnons la vie,
Puis… il nous quitte quand nous perdons la nôtre.

Et nous vivons ainsi, sans nous rendre compte qu’il ne serait rien de tout ça, s’il n’y avait pas lui.

Alors, par respect pour ce verbe simple, respirez chaque précieux moment de votre vie comme si vous deviez craindre que demain il soit parti.

(Copyright Read’action)

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *